Braine-le-Château : collaboration pour la stérilisation de chats de personnes dans la précarité

Depuis 2020, la commune de Braine-le-Château prend en charge à 100% la stérilisation des chats de personnes en situation de précarité et bénéficiant d'aides du CPAS.

Stérilisation de chats de personnes dans la précarité à Braine-le-Château

La stérilisation et la castration des chats domestiques et errants est désormais obligatoire afin de lutter contre la prolifération des félins et assurer la meilleure santé de ceux-ci.


C'est dans ce cadre que la commune de Braine-le-Château et son CPAS proposent aux personnes en situation de précarité et bénéficiant d'une aide du CPAS(*), la stérilisation gratuite de leur chat, en collaboration avec Everyone Matters.

Cette aide permet ainsi à chaque habitant entrant dans les conditions de pouvoir faire stériliser leurs chats afin d'éviter que leurs difficultés financières ne soient la cause d'une augmentation de la population des chats errants sur la commune.


Il s'agit d'un projet qui nous tient énormément à cœur et que nous espérons pouvoir répéter, à terme, sur d'autres communes avoisinantes!


Pour plus d'informations, contactez votre personne de référence au CPAS de Braine-le-Château (02/367.11.10)

(*) Les conditions d'obtention de cette aide

Le demandeur d'aide doit résider sur le territoire de Braine-le-Château et bénéficier d'un des revenus suivants :

- revenu garanti aux personnes âgées visé par la loi du 1er avril 1969 instituant un revenu garanti aux personnes âgées ;

- garantie de revenus aux personnes âgées visée par la loi du 22 mars 2001 instituant la garantie de revenus aux personnes âgées ;

- allocation de remplacement de revenu ou une allocation d’intégration en vertu de la loi du 27 février 1987 relative aux allocations aux personnes handicapées ;

- revenu d’intégration en vertu de l’article 14 §1 de la loi du 26 mai 2002 concernant le droit à l’intégration sociale ;

- aide financière en vertu de l’article 60 §3 de la loi du 8 juillet 1976 organique des centres publics d’action sociale et remboursée par l’état en vertu de l’article 1er de l’arrêté ministériel du 30 janvier 1995 réglant le remboursement par l’état des frais relatifs à l’aide accordée par les centres publics d’aide sociale à un indigent qui ne possède pas la nationalité belge et qui n’est pas inscrit au registre de population.



gif